0,00 EUR

Votre panier est vide.

Le second miracle ivoirien et la montée en puissance de l’Afrique subsaharienne francophone

par Ilyes Zouari

Selon la Banque mondiale, le PIB par habitant de la Côte d’Ivoire s’établissait à 2286 dollars fin 2019, soit un niveau désormais supérieur à ceux du Ghana (2202 dollars), du Nigeria (2230 dollars) et du Nicaragua (1913 dollars). Cette évolution constitue une grande performance pour le pays, dont le sous-sol globalement pauvre en matières premières contraste avec ceux du Ghana et du Nigeria. En effet, ce dernier est de loin le premier producteur de pétrole du continent, tandis que le Ghana est le premier producteur africain d’or (avec un volume plus de quatre fois supérieur à celui de la Côte d’Ivoire), ainsi que le quatrième producteur de pétrole d’Afrique subsaharienne (avec un volume cinq fois plus élevé).

Une réalité qui n’a donc pas empêché la Côte d’Ivoire de devenir le premier et le seul pays africain au sous-sol pauvre à devancer en richesse un pays d’Amérique hispanique, en l’occurrence le Nicaragua (hors très petits pays de moins de 1,5 million d’habitants, majoritairement insulaires). Ce pays d’Amérique centrale a par ailleurs une population aux deux tiers partiellement ou totalement d’ascendance européenne, principale des origines présentes sur le territoire…

Lisez la suite dans le N°2 !

Voir aussi

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici