0,00 EUR

Votre panier est vide.

Anne Mansouret, du sérail socialiste au vote Marine Le Pen

Les Conversations du Nouveau Conservateur

Par Paul-Marie Coûteaux, en partenariat avec TVLibertés

Quand Anne Mansouret, nouvelle élue socialiste au Conseil régional de Haute Normandie, croise un collègue FN, elle lui serre la main, geste naturel bien dans la manière de cette femme élégante et cultivée, qui lui vaudra les foudres du président socialiste de la région. La gauche, cette femme née d’une famille iranienne, élevée à Téhéran dans une pension catholique à l’esprit de laquelle elle restera fidèle toute sa vie, finira par en connaître toutes les grandes figures, de Martine Aubry à DSK, d’Attali à Fabius, mais aucune ne l’impressionne. Cette femme profondément originale, curieuse de tout, est assez indépendante d’esprit pour regarder de haut et de loin un microcosme ou ce qui l’intéresse est d’agir concrètement en faveur du peuple, créant, par exemple, contre vents et marées le chèque emploi service universel (CESU), puis le généralisant à toute la France. Assez indépendante, aussi, pour s’élever contre le féminisme, le « wokisme », l’avortement généralisé, et finalement voter Marine Le Pen en 2022, et le dire, tout en se voulant toujours à gauche. Oui, une femme curieuse…

Voir aussi

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici